Article du Dauphiné Libéré : Premiers coups de pioche pour la ZA Gandière

Le projet était dans les cartons depuis 2002, date de l’achat des premiers terrains. « Toutes ces années n’ont pas entamé notre envie d’entreprendre », a insisté Albert Gaydon, Maire de La Saulce.

Hier matin les premiers coups de pioche officiels ont été donnés pour l’aménagement de la zone d’activités Gandière. Un chantier de 5 millions d’euros porté par la municipalité.

« Nous créons un parc de plus de 15 hectares à la croisée des voies de circulation les plus importantes du département : l’A51, la RN 85 et la RD 1085, a précisé l’élu. Nous avons fait le choix d’un aménagement qualitatif : un tiers sera dédié à des espaces verts ; la voie principale fera 17 m de large et sera bordée de trottoirs, de stationnement et d’arbres ; la fibre optique sera disponible… Ce parc doit devenir la vitrine des Hautes-Alpes aux portes du département »

Les travaux, en réalité, ont commencé. Pro à Pro a déjà construit des bâtiments dans le parc d’activités. La construction « se fera par phase : nous aménagerons au fur et à mesure des ventes des terrains. Sur les neufs premiers lots, sept ont été achetés. »

L’entreprise de BTP Ragoucy (48 salariés), installée à Gap, attend son déménagement. « Nous travaillons beaucoup dans le sud de Paca, donc l’emplacement est idéal » argumente son patron, Nicolas Chabrand. Comme d’autres entreprises, l’installation de Ragoucy est prévue fin 2017.
Boris MARCHAL

Gandière en chiffres

hectares de superficie

millions d'euros d'investissements

emplois crées à terme

lots modulables

Les premiers coups de pioche en images !

Le témoignage du maire

« A l’heure où les collectivités locales ont tendance à cultiver la morosité, la commune de LA SAULCE lance des travaux d’ampleur pour le développement économique des Hautes-Alpes.

Le parc d’activité de Gandière est LE territoire économique à investir pour les entreprises. Ce parc d’activités à vocation à accueillir des entreprises relevant du secteur secondaire : Industrie, logistique, transport et du secteur tertiaire : bureaux, services, activités commerciales, Hôtellerie, Restauration et bien d’autres. A termes ce sont 600 emplois qui seront créer sur le Parc.

Je tiens à remercier tout particulièrement les entreprises qui interviennent sur le chantier du parc d’activité et les dirigeants des sociétés qui ont déjà fait le choix judicieux de s’installer sur notre commune. Des bâtiments innovants vont sortir de terre rappelant le savoir-faire Hauts Alpins et vont faire de ce parc la vitrine du Département. » Albert GAYDON

Maire de La Saulce

Des créations d’entreprise et d’emplois, témoignages

« La ZA Gandière est sur un bel emplacement, à la sortie de l’autoroute, à deux pas de Gap et à côté d’un aérodrome en pleine expansion. C’est un coup de pouce à l’économie et à l’artisanat » Jean-Pierre Gaulard,

Président de la Chambre de métiers et de l’artisanat.

« Ce site est hautement stratégique : il se trouve au bout de l’autoroute, même s’il y a encore un projet pour la mener jusqu’à Grenoble. Nous avons besoin de ces créations d’entreprises et d’emplois. » Yves Hocdé,

Secrétaire général de la préfecture.

« Nous voulons créer ici une pépinière de développeurs. L’idée, c’est de louer aux starts-ups des locaux mais aussi des services : ce serait une « Silicon Valley » à la hauteur des Hautes-Alpes. » Stéphane Durieux,

Responsable d’Espace avenir numérique.

« C’est l’aboutissement d’un grand projet. Ces zones d’activités sont importantes pour l’ensemble des acteurs des Hautes-Alpes. De plus, sa construction donne du travail aux entreprises. » Jean-Marie Bernard,

Président du Département.

« Aujourd’hui 95% des starts-ups disparaissent. Pour contrer ce phénomène, nous voulons créer un espace de services sur la ZA Gandière. » Stéphane Durieux,

Responsable d’Espace avenir numérique.